Actualités

Partager sur :
26 avril 2018
Carrière

Entretiens, comment se planter!

Vue 584 fois

Inexpérience, manque de préparation, stress… Certaines attitudes peuvent te faire planter ton entretien. Voici les erreurs les plus courantes commises par les candidats, pour éviter de te faire buzzer!

Et bien sûr, n'oublie pas de t'appuyer sur notre réseau pour préparer ton entretien, en contactant les Alumni travaillant dans la même entreprise/secteur grâce à l'annuaire.

 

Planter ton entretien par tes paroles

 

… en affichant une assurance sans faille !

Il est évident qu’avoir confiance en soi est nécessaire au bon déroulement d’un entretien. Cependant, en étant trop sûr de toi, ton interlocuteur s’interrogera forcément sur ta capacité de remise en question et d’intégration au sein d’une équipe. Alors même si tu es sûr d’être un génie, reste humble et ne lésine pas sur les « j’ai encore tout à apprendre ».

 

… en monopolisant la conversation !

A moins que tu maîtrises l’anaphore à la perfection « I have a dream », tu marqueras plus de points en écoutant ton interlocuteur qu’en faisant le marchand de tapis cherchant à se vendre à n’importe quel prix via le discours « Moi, je…, moi je, moi je, moi je,… ».

 

… en s’attirant toute la gloire !

Il est normal que tu insistes sur tes réalisations, mais ne t'attribues pas la couronne de lauriers. Rend à César ce qui est à César car la réussite est souvent l’œuvre d’une équipe toute entière !

 

… en taillant les autres candidats !

C’est tellement mal vu. Le recruteur s’imaginera que tu feras la même chose avec tes collègues dans ton nouveau job. Éliminatoire !

 

Planter ton entretien par tes questions

 

… posées trop tôt !

« Combien de jours de congé puis-je prendre par mois ? », « Vous avez des tickets-restaurants ? », « Les heures supplémentaires sont-elles payées ? », « Comment est le comité d’entreprise ? », « Comment est votre blanquette ? » etc.  Toutes ces questions n’ont pas lieu d’être tant que l’on ne t'a pas fait de proposition d’embauche. En les posant trop tôt, tu passeras pour quelqu’un d’intéressé, se fichant complètement de son job.

 

… bien trop stupides !

« Dans quel secteur d’activité évolue votre entreprise ? », « Comment s’appelle le  PDG ? », « Vous êtes nombreux ? ». On se présente à un entretien en s’étant un minimum informé au préalable. Sachant que le minimum est l’activité de l’entreprise, le nom de son ou de ses dirigeants, le nombre de salariés, les produits phares, la position de la boîte sur son marché…

 

… posées en masse !

Évidemment qu’il faut en poser. Elles montrent ton intérêt, ta motivation et ta pertinence. Il suffit d’une seule bonne question pour te faire sortir du lot. Cependant, mollo quand même puisque c’est toi qui es censé répondre aux questions, pas le recruteur.

 

… basées sur salaire !

Un entretien d’embauche est fait pour cerner l’adéquation entre un profil de compétences (toi) et un poste à pourvoir. Ainsi, la question du salaire ne s’aborde qu’à la fin et c’est au recruteur de l’aborder, pas à toi.

 



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.