Actualités

Partager sur :
19 avril 2017
Association

Ce que vous devez savoir sur l’impact environnemental du numérique : Mythe ou réalité ?

Vue 3374 fois

L’avènement du numérique, au début annoncé comme une alternative à la consommation de papier et à la déforestation, a en réalité un coût environnemental très lourd. Quels est l’impact écologique du numérique ? Comment diminuer notre empreinte sans renoncer à ces nouvelles technologies ?

Une source de pollution invisible mais de plus en plus présente

Qui se douterait qu’un mail envoyé a une empreinte carbone de 4g de CO2 ? Que le simple fait de regarder ses séries préférées sur sa télévision ou sur Netflix consomme près de 300g de CO2 par an ?

En janvier dernier, Greenpeace s’est attaqué au géant des films et séries télévisées par le biais d’une pétition, reprochant à l’entreprise d’avoir recours au charbon pour alimenter le parc de ses serveurs friands d’énergie. Depuis, Netflix a changé son mode de distribution et a fait appel à l’Amazon Web Service. Cependant, l’ONG lui reproche toujours de ne pas encourager ses clients à changer leur mode de consommation d’énergie.

Si les géants du net tels que Facebook, Apple et Google sont les premiers à s’être engagés en faveur des énergies renouvelables, c’est parce que le secteur informatique représente à lui seul 7% de la consommation mondiale d’électricité et 2% des émissions à effet de serre, soit autant de pollution que le secteur de l’aviation civile !

Et pour cause : l’empreinte écologique du secteur dans lequel opèrent les entreprises du marché du numérique est important, tant au niveau de la production des devices, que de leur utilisation. En prenant l’exemple d’un simple ordinateur, on s’aperçoit rapidement que tout au long de son cycle de vie, l’objet aura un impact non négligeable sur l’environnement. Dans sa fabrication tout d’abord, puisqu’il nécessite l’exploitation massive de ressources non renouvelables telles que le cuivre. Puis dans son utilisation quotidienne par les ménages ou entreprises : qui dit « utilisation quotidienne » dit « consommation d’énergie ». Résultat : des impacts sur le réchauffement climatique. Quand on sait que l’envoi d’un simple mail -outil paradoxalement apprécié par les entreprises souhaitant se donner une image écoresponsable- nécessite une énergie considérable (envoi du message, lecture et stockage de celui-ci dans un datacenter) on comprend alors l’ampleur du problème. A cela s’ajoute le côté nocif pour l’environnement et pour la santé des hommes : les ordinateurs remplacés chaque année trouvent leur place enfouis sous terre ou dans des décharges à proximité de certains habitants, laissant s’échapper à portée de tous des substances extrêmement toxiques.

Le numérique au service de l'environnement

S’il est clair que notre consommation numérique grandissante a des effets pervers sur l’environnement, (les émissions de gaz à effet de serre devraient doubler d’ici 2019), il convient de rappeler que le digital peut aussi représenter un atout à la cause écologique : mesurer la pollution, adapter nos comportements, mieux anticiper nos usages, optimiser nos gestes, autant de tâches facilitées par le numérique. En conclusion, le numérique peut être la solution à son propre problème : il reste alors aux fabricants et usagers le choix d’adapter, ou pas, leurs habitudes de consommation numérique.

 



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.