Portraits d'anciens - BELBARAKA Mohamed

BELBARAKA Mohammed

Lieu de vie actuel : Canada

Année de sortie de l’Ecole des Mines : 2004 Formation initiale

Option du diplôme : Matériaux

Autres diplômes éventuels : N/A

Poste occupé actuellement : Président Directeur Général

Entreprise actuelle : Fostergy Technologies Inc.

 

  • Quels ont été les points de ta formation à l’Ecole pour ton intégration dans la vie active ?

- Qualité et diversité des enseignements dans les domaines du génie.
- Ouverture sur le terrain, l'entreprise et l’international
- Les travaux d'équipes

 

  • Qu’est ce-que tu utilises toujours de ta formation dans ton job actuel ?

L'ouverture d'esprit.

 

  • Quel message/conseil d’ancien donnerais-tu aux élèves actuels ?

Profiter au maximum de la vie étudiante et des activités extra-scolaires.

 

  • Comment te vois-tu dans 25 ans ?

Dans 25 ans, je me vois satisfait et content de ma contribution à l'avancement de l'industrie de l'électrification des transports et des énergies vertes avec toutes les retombées positives sur nos villes.

 

  • Si l’École était une chanson laquelle serait-elle ? Pourquoi ?

Ce serait définitivement «Father and Son» de Cat Stevens. Ça me rappel directement moi dans ma chambre de la résidence Gambetta entrain de jouer le morceau...mais aussi les paroles me renvoie vers cette époque quand je regarde mon fils jouer.

 

  • Une anecdote de ton passage à l'Ecole ?

Pas d’anecdote particulière mais je me rappel encore très fort du sentiment que j'ai eu en arrivant à Albi pour la première fois pour le concours. Je me souviens avant même d'avoir vu l'école me dire au fond de moi même, j'aime cette ville c'est ici que je veux venir. Une fois à l'école l'impression c'est amplifiée et au fond de moi même (pendant les concours) j’étais persuadé que j'y serais pour la prochaine rentrée.

 

  • Trois mots qui, pour toi, représentent l’École ?

Fun, Sérieux et Prestige

 

  • Quel objet as-tu conservé de l’École ?

Je suis gêné de dire que ce n'est que le diplôme que je suis arrivé à garder...malgré mes 15 déménagements successifs.

 

Interview réalisée le 11/10/2018